Juillet 2021 Infolettre

 

L'été et la vie c'est… enfin, si ce n'est pas facile, du moins ça s'améliore un peu. Avec 19 cas de COVID en baisse, plus de 80 % des adultes vaccinés (30 % avec les deux doses) et l'assouplissement de certaines restrictions, c'est le moment idéal pour profiter du temps chaud. 

Et beaucoup d'entre vous le font! Au cours de la semaine entre le 14 et le 20 juin, la CCN rapporte que 17 900 personnes ont profité de l'ouverture de la promenade Reine-Élizabeth, qui a été mise en place pour permettre aux résidents de se distancer davantage lorsqu'ils marchent, courent et font du vélo. Vous pouvez voir combien de personnes utilisent les promenades de notre région dans le graphique ci-dessous. 

S'il y a un changement positif à sortir de la pandémie, c'est que les habitants exigent que la rue redevienne un espace public. Et cela se produit par des limites de vitesse plus basses, des routes et des voies fermées pour le transport actif et l'utilisation des terrasses de restaurants, et certaines conceptions améliorées. 

J'espère que vous aurez l'occasion de profiter de notre belle ville cet été. 

Prenez bien soin de vous,
Catherine 


 

Ottawa Public Health

Ottawa Public Health COVID Updates


 

 

Réduction de la vitesse des véhicules 

En 2018, une législation provinciale a été adoptée qui permet aux municipalités de réduire la vitesse dans les quartiers admissibles à 30 km/h. Ces communautés-passerelles reçoivent une signalisation spéciale indiquant leur vitesse inférieure.  

À partir de 2019, la Ville a travaillé avec les conseillers de quartier pour prioriser les zones résidentielles qui se qualifient comme zone de passerelle, en réduisant la vitesse des véhicules motorisés à 40 ou 30 km/h.   

Dans le quartier Somerset, j'ai travaillé avec le personnel pour réduire les vitesses et nous avons maintenant environ 60 pour cent de nos quartiers qualifiés de passerelles. Grâce aux engagements du Service des transports et au budget consacré aux mesures temporaires de modération de la circulation du quartier, une signalisation a été installée pour indiquer les limites de vitesse de 30 km/h dans ces zones. Cet été, nous verrons des limitations de vitesse réduites dans tout le Triangle d'or alors qu'il rejoint nos quartiers passerelles. 

Cependant, les 40 pour cent restants sont constitués d’îlots résidentiels individuels séparés par des rues collectrices, entièrement dans le centre-ville. Ils ne se qualifient pas pour le programme Passerelle parce qu’ils sont coincés entre les rues collectrices. Actuellement, la limite de vitesse dans ces îlots résidentiels est de 50 km/h. Cela présente un danger pour les résidents vivant dans ces rues résidentielles denses et les autres piétons qui traversent le centre-ville et j'ai entendu de nombreux résidents dire que nous devons également réduire la vitesse dans ces îlots résidentiels. 

Actuellement, je travaille avec le personnel sur un plan visant à réduire les limites de vitesse dans les îlots résidentiels du centre-ville. J'espère que cela pourra être fait au niveau bureaucratique. Si ce n'est pas le cas, j'apporterai un rapport au Comité des transports à l'automne qui recommande au Conseil d'abaisser les limites légales dans nos quartiers restants. 


Campagne Change LTC

Le mois dernier, j’ai mobilisé des centaines de résidents d’Ottawa et des spécialistes des soins de longue durée pour discuter des différentes façons dont nous pouvons améliorer notre système.

Vous pouvez vous tenir au courant des développements relativement à cet enjeu important en consultant au https://www.changeltcnow.ca/ (en anglais) le site de la campagne Change LTC, qui a été élaborée dans l’objectif d’améliorer les soins de longue durée pour tout le monde.



 

 

 

Agrandissement de terrasse 

La pandémie a rendu difficiles ces quelques années pour nos entreprises et nos restaurants locaux.

Plusieurs de nos destinations de quartier préférées ont fermé définitivement et toutes ont souffert dans une certaine mesure. Pour les bars et les restaurants de la rue Elgin, deux ans de construction suivis de deux ans de fermetures liées à la COVID ont eu un impact énorme. 

Ceux d'entre nous qui vivent au centre-ville apprécient la variété, la vivacité et le multiculturalisme de nos petites entreprises indépendantes. Elles sont une partie importante du tissu de notre communauté et elles contribuent de plusieurs manières : en employant des travailleurs, en offrant des produits locaux et en soutenant plusieurs de nos causes et de nos organismes de bienfaisance. 

C'est pourquoi il est important que nous trouvions des moyens de les soutenir. J'ai soutenu le plan proposé pour aider les restaurants à agrandir leurs terrasses cette saison. Puisqu'ils ne sont toujours pas autorisés à servir des repas à l'intérieur, les terrasses sont le meilleur moyen de s'assurer qu'ils obtiennent les revenus dont ils ont besoin. 

Cependant, il y a encore des règles. Il doit y avoir un minimum de 2 mètres pour les piétons et ceux qui utilisent des appareils fonctionnels comme des fauteuils roulants. Le personnel vérifie chaque terrasse pour s'assurer qu'elles respectent ces règles. 

Certaines communautés d'affaires, telles que la ZAC de Somerset entre la rue Bank et la rue O'Connor; la ZAC de la rue Bank et la ZAC de la rue Preston ont également décidé de fermer des tronçons de leur rue pendant des jours ou des fins de semaine pour offrir plus d'espace aux piétons et pour les repas sur la terrasse. 

Je suis souvent dans les rues principales durant les fins de semaine avec ma famille (y compris Jellybean) et j'espère vous voir bientôt!


 


 

Problèmes de trottinette électrique 

L'été dernier, la Ville d'Ottawa a autorisé un projet pilote pour les entreprises de location de trottinettes électriques à opérer ici. Presque immédiatement, et tout au long de la saison, il y a eu des problèmes. 

Beaucoup d'entre vous m'ont dit que le programme rendait nos trottoirs dangereux lorsque des trottinettes y étaient conduites ou laissées sur le chemin des piétons. J'ai également entendu des groupes de personnes handicapées dire que les trottinettes électriques représentent un risque particulier pour eux; ils ne peuvent pas les entendre venir, ne peuvent pas les voir si elles sont laissées sur leur chemin sur les trottoirs.

C'est pourquoi j'ai voté contre le retour des trottinettes électriques cette année. Je voulais envoyer un message fort aux entreprises qui les exploitent qu'elles doivent trouver des solutions ou risquer de perdre leur droit d'opérer dans nos rues. 

Si vous voyez des trottinettes électriques rouler sur le trottoir ou stationner illégalement, veuillez contacter directement les entreprises en utilisant les informations ci-dessous. Si vous envoyez votre plainte par courriel, veuillez inclure [email protected] afin que notre personnel puisse suivre votre plainte et l'ajouter à ses statistiques pour étude à la fin de la saison. 

Copie : [email protected] 

Bird Canada :  1 866 205-2442 ou Bird Canada : [email protected](trottinettes noires

Lime : 1 888 546-3345 ou [email protected] (trottinettes vertes) 

Neuron : [email protected] (trottinettes orange) 

Vous pouvez également appeler le 311 ou envoyer un courriel à [email protected] qui appellera l'entreprise de trottinettes électriques en votre nom. 

 



 

Concernant le nouvel Hôpital d’Ottawa

L’Hôpital d’Ottawa a récemment soumis le plan directeur du nouveau campus hospitalier adjacent à la Ferme expérimentale, à l’Arboretum du Dominion, au lac Dow et au canal Rideau. Le plan directeur prévoit la construction d’un parc de stationnement de quatre étages au-dessus du sol et l’abattage de plus de 600 arbres matures et ne fournit pas de détails adéquats sur un raccordement efficace au système de TLR de la station Lac Dow.

Le processus de sélection du site n’a pas été bien mené et ce site n’était pas la première option pour les résidents de la ville. Cependant, c’est le site que le gouvernement fédéral, la CCN et l’Hôpital d’Ottawa ont finalement choisi. Je travaillerai avec les résidents, mes collègues conseillers et tous les intervenants pour limiter les aspects les plus néfastes du plan.

La structure du parc de stationnement au-dessus du sol est une utilisation inadéquate du parc Queen Juliana tel qu’il est actuellement. Déplacer cet espace ouvert au sommet d’une structure de stationnement réduira considérablement l’accessibilité générale du parc et rendra son utilisation plus difficile pour les résidents, les visiteurs de l’hôpital et les touristes. La proposition d’abattage d’arbres est inacceptable, surtout compte tenu de l’urgence climatique actuelle, et ne respecte pas l’importance de préserver et de faire croître notre couvert forestier urbain. Nous devons également nous assurer que le transport en commun et les modes de transport actifs pourront accéder au nouvel hôpital de façon efficace. Un lien de transit intégré, protégé et efficace avec le système de TLR est essentiel pour que les visiteurs et le personnel puissent accéder au site en passant par notre système de TLR.

Je ne peux pas soutenir le projet sans un engagement à enterrer le garage de stationnement pour restituer l’accessibilité de l’espace vert au public dans la partie est du site, sans un réexamen majeur de l’aménagement du site pour assurer la conservation du plus grand nombre d’arbres possible et sans un plan détaillé pour relier le système de TLR de la station Lac Dow au site de l’hôpital.

 




Souvenir et commémoration de la vie de Donnell Taylor

Donnell Taylor était un artiste de rue oji-cri de la Première Nation de Constance Lake, dans le nord de l’Ontario. Pendant de nombreuses années, il était une figure très présente devant Scrim’s Florists, rue Elgin, où il a transformé un trottoir du centre-ville en galerie pour y exposer ses œuvres.

Tragiquement, Donnell est mort subitement à l’âge de 59 ans en février dernier. Il manque désormais douloureusement au milieu des affaires de la rue Elgin et à ses voisins.

En sa mémoire et en réponse à l’appel de la communauté à une commémoration, Indigenous Arts Collective of Canada commandite une œuvre à la mémoire de Donnell qui sera exposée dans une vitrine de la rue Somerset, à l’angle de la rue Elgin.

Si vous désirez faire un don financier pour ce projet, des contributions peuvent être envoyées à :

Indigenous Arts Collective of Canada
1249, chemin Dozois
Ottawa (Ontario) K4M 0E2
Tél. : 613-847-7692

Merci! Meegwetch!

 


 

 

The Buzz en ligne 

The Centretown Buzz est notre journal communautaire depuis 1995. La réception et la visualisation en ligne sont gratuites. Ce mois-ci, vous trouverez des articles sur le nouveau plan officiel, un profil du directeur général (et mon ami!) sortant de la ZAC du quartier chinois Grace Xin et des rapports des associations communautaires de notre région. 

http://www.centretownbuzz.com 

Adresse courriel : [email protected]
Téléphone : 613-580-2484
Adresse : 110 Laurier Ave W, Ottawa, ON K1P 1J1